Accueil »Actualités »Dernières Actualités

RCP nationales ONCOVIH

Voici le calendrier des prochaines RCP nationales ONCOVIH :

  • Mardi 09/05

Télécharger la note d'information

Télécharger la fiche RCP

Toutes à 17h45 PAR WEB conférence.
www.cancervih.org

Télécharger la newsletter

mis en ligne le 24/01/2017 / mis à jour le 02/05/2017

Stratégie Nationale de Santé Sexuelle - Agenda 2017-2030

La stratégie nationale de santé sexuelle s'inscrit dans la mise en oeuvre de la stratégie
nationale de santé et de la stratégie de santé pour les Outre-mer. Elle s'inscrit dans une
démarche globale d'amélioration de la santé sexuelle et reproductive. Elle se base sur des
principes fondamentaux : la sexualité doit être fondée sur l'autonomie, la satisfaction, la
sécurité. Elle prend en compte les relations inégalitaires entre les sexes et les sexualité qui
impactent l'accès universel à la santé sexuelle.

Télécharger le document

mis en ligne le 03/04/2017

Epidémie Hépatite A chez les HSH

Une importante épidémie VHA chez les HSH est documentée en Europe depuis octobre 2016 et touche de nombreux pays européens (Pays-Bas, UK, Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Portugal). A ce jour, pour la France et chez les HSH, un épisode de cas groupés en région Normandie (janvier 2017) et une augmentation des cas sporadiques dans les régions Ile-de-France et Hauts de France ont été signalés.
 
Depuis décembre 2016, les souches qui circulent en Europe ont été retrouvées par le CNR VHA:       
 
a) souche IA RIVM-HAV 16-090 dite « Nl Amsterdam Europride ». Cette souche a été retrouvée dans des cas sporadiques de 4 régions (Bourgogne-Franche-Comté, Hauts de France, Ile-de-France, Normandie).
 
b) souche IA VRD-521-2016 dite « UK Travel to Spain ». Cette souche a été retrouvée dans l’épisode de cas groupés en Normandie (Rouen) mais aussi sous forme de cas sporadiques dans 5 autres régions (Bretagne, Pays de Loire, Ile-de-France, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes).
 
c) souche IA V16-25801 dite « Germany Munich/Berlin”. Un cas sporadique avec cette souche dans une seule région (Auvergne-Rhône-Alpes).
 
L’orientation sexuelle n’est pas documentée dans la DO VHA. Toutefois, le nombre de DO chez des hommes (18-55 ans) avec absence d’expositions à risque « classiques » sans mise en évidence de cas groupés et l’augmentation de la proportion d’hommes parmi les DO reçues sur une période donnée peuvent être des indicateurs de cas parmi la population HSH. Par ailleurs, dans un contexte de pénurie de vaccins anti-VHA, le HCSP a rendu un avis récent (14/02/2017) relatif aux tensions d’approvisionnement de vaccins contre l’hépatite A et l’hépatite B. Le HCSP a défini les priorités en matière de personnes à vacciner dont les HSH « … les HSH exposés et non immunisés (la pratique préalable d’une sérologie prouvant leur absence d’immunisation est recommandée). »
 
Plus que l’investigation d’éventuels cas groupés dans cette population (dont les facteurs de risque sont parfaitement connus), Santé Publique France préconise de renforcer les messages de prévention.

Télécharger l'article 1

Télécharger l'article 2

Télécharger l'article 3

mis en ligne le 29/03/2017

Recommandations AFEF sur la prise en charge de l'hépatite virale C

Depuis les recommandations AFEF précédemment publiées en 2015 et 2016, le développement de molécules pangénotypiques bouleverse la prise en charge thérapeutique des patients. Il est nécessaire de simplifier la stratégie thérapeutique en privilégiant les traitements pangénotypiques, de courte durée, sans ribavirine, en une prise par jour, avec peu d'interactions médicamenteuses.
Cette simplification s'intègre dans le cadre de l'accès universel au traitement de l'hépatite C annoncé en mai 2016 par Madame la Ministre des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des femmes. La simplification des recommandations permettra ainsi un traitement plus facile de l'ensemble des patients, y compris les plus vulnérables.

Télécharger les recommandations

mis en ligne le 28/03/2017

VIH : pour éradiquer l'épidémie, le dépistage doit être renforcé

En France, près de 150 000 personnes seraient atteintes par le VIH et 20 % d'entre elles ignoreraient leur séropositivité. L'objectif du dépistage est d'identifier ces personnes infectées afin de leur proposer un traitement le plus précocement possible et de réduire le risque de transmission. Pour atteindre l'objectif d'éradication de l'épidémie, la HAS revoit aujourd'hui sa stratégie de dépistage. Elle recommande de concentrer les efforts sur les populations les plus exposées au risque d'infection et de continuer à inciter chaque personne à se faire dépister au moins une fois dans sa vie.

Révaluation de la strategie dépistage VIH - Synthèse recommandations

Révaluation de la strategie dépistage VIH - Synthèse conclusion

mis en ligne le 28/03/2017

Dernières Actualités

Agenda des congrès

Recommandations

Données Epidémiologiques

Informations Professionnelles

Textes Réglementaires

Liens

Autres Actualités

Autres actualités récentes sur Facebook